Service de neurologie

Ponction lombaire

Pourquoi réaliser un tel examen ? Cet examen est réalisé pour recueillir et analyser le liquide céphalo-rachidien qui est sécrété dans les ventricules cérébraux et qui entoure le cerveau et la moelle épinière. Le liquide peut être infecté en cas de méningite, ou présenter des signes d'inflammation non présents dans le sang (sclérose en plaques, certaines polynévrites) ou contenir des protéines anormales dues à la destruction du tissu nerveux (maladies neuro-dégénératives).

En quoi consiste cet examen ? Il s'agit d'une ponction, réalisée par une aiguille fine, de 8 à 10 cm de longueur, introduite entre la 4ème et la 5ème vertèbre lombaire, jusque dans l'espace contenant le liquide céphalo-rachidien.

Comment se préparer à l'intervention ? Aucune préparation particulière n'est nécessaire. Généralement, la ponction lombaire se fait en position assise, au bord du lit, dans la chambre même. Un petit calmant et un analgésique peuvent être donnés dans la demi-heure qui précède en cas de nécessité.

Durée de l'examen: L'examen est réalisé en un quart d'heure.

Quels sont les inconvénients liés à l'intervention ? Outre la douleur locale à l'endroit d'injection, l'inconvénient principal est la survenue de céphalées (maux de tête) dans les 2 à 3 jours qui suivent la ponction lombaire. Ces céphalées sont typiques, en ce sens qu'elles sont présentes en position assise ou debout et qu'elles disparaissent en position couchée. Elles sont beaucoup moins fréquentes depuis l'utilisation d'aiguilles spéciales qui respectent mieux la texture des tissus, mais qui peuvent rendre plus douloureuse la ponction elle-même.

Quels sont les risques potentiels ? Ils sont évités par la réalisation d'un scanner cérébral préalable. L'irritation d'une racine nerveuse n'est que transitoire et se manifeste sous la forme d'un choc électrique. Des hématomes locaux sont exceptionnels.

Y a-t-il des recommandations particulières ? La ponction lombaire ne peut pas être réalisée si vous êtes sous anti-coagulants. Cette médication anti-coagulante ne peut être débutée que plusieurs heures après la ponction elle-même. Il est aussi recommandé de rester au minimum 2 heures couché à plat après la ponction.