Pharmacie

Les activités du Département de Pharmacie en 2009:

  • distribution des médicaments,
  • préparation des cytostatiques pour les patients ambulants et hospitalisés,
  • préparation des alimentations parentérales pour les patients hospitalisés ainsi que pour les patients à domicile,
  • gestion de l'antibiothérapie (GGA) préparation des antibiotiques prêts à l'emploi pour les unités de soins et sous forme de pompe pour les patients atteints de mucovisidose,
  • préparation et gestion des médicaments en essais cliniques,
  • intégration d'un pharmacien dans l'équipe d'algologie,
  • fabrication des produits à usage interne et analyse,
  • contrôle de la stérilisation centrale,
  • gestion des approvisionnements et pré-facturation patient des spécialités pharmaceutiques et des dispositifs médicaux invasifs,
  • contrôle de la facturation patient et contrôle des factures fournisseurs,
  • participation des pharmaciens au Comité Médico-Pharmaceutique, Comité de Matériel Médical, Comité d'hygiène et Comité d'éthique.

Focus sur la pharmacie clinique:

au service de la Pédiatrie

Dans toutes les institutions de soins, les erreurs médicamenteuses au cours de l'hospitalisation des patients sont malheureusement fréquentes. Plusieurs études montrent que c'est surtout au début (prescription) et à la fin du circuit du médicament (administration) que les erreurs médicamenteuses évitables se produisent. Après une série d'observations faites par le pharmacien dans des unités de pédiatrie lors de la préparation et l'administration des médicaments, il est apparu que des recommandations pratiques devaient être réalisées principalement pour la classe des antibiotiques. L'action, en collaboration avec quelques infirmières pédiatriques, a consisté à rédiger des guidelines pour la reconstitution, la dilution, la conservation et le mode de perfusion de ces médicaments chez les enfants en particulier. Un tableau a donc été établi et validé par un groupe multidisciplinaire composé d'infirmières, de pédiatres et de pharmaciens. Il a ensuite été rendu disponible sur l'Intranet de notre institution pour une visibilité optimale. Un autre médicament largement utilisé, l'oméprazole, pose régulièrement problème lors de son administration à des petits enfants ou à des enfants porteurs de sonde gastrique. En partenariat avec l'infirmière ressource stomathérapeute, des tests pratiques avec les différents types et calibres de sondes ont étés réalisés et un protocole d'administration a été rédigé. Le document ayant été validé par les gastropédiatres de l'institution, une formation spécifique pour les infirmières pédiatriques va être effectuée dans les prochains mois.
Récemment, le pharmacien a été intégré dans l'équipe multidisciplinaire mucoviscidose. Plusieurs activités sont en cours, notamment, la rédaction de fiches médicaments qui se veulent être un outil pratique d'information et d'éducation pour les patients. Le pharmacien participe à des projets de recherche et fournit un service d'information relatif aux médicaments pour les membres de l'équipe, les patients et leurs pharmaciens d'officine.

au service de la Gériatrie

Chez le patient âgé, une adaptation du traitement médicamenteux doit se faire en tenant compte des spécificités de la gériatrie et des particularités individuelles (modifications pharmacodynamiques et pharmacocinétiques, risque de chutes, troubles de la mémoire, difficultés sociales, qualité et espérance de vie etc...). Les études montrent que le patient gériatrique est à la fois exposé à une sous-utilisation de certains médicaments (comme les traitements préventifs de l'ostéoporose ou les anticoagulants en cas de fibrillation auriculaire) et à une sur-utilisation d'autres classes médicamenteuses (somnifères, neuroleptiques,...).
Dans l'institution, un pharmacien a été dédicacé à la gériatrie aiguë et revalidation gériatrique.
Son rôle est d'évaluer les thérapies médicamenteuses (indication, doses, durées de traitement, interactions médicamenteuses, allergies...) et d'intervenir si nécessaire auprès du médecin afin d'améliorer la qualité du traitement et de diminuer les coûts. Le pharmacien révise quotidiennement les prescriptions en regard de l'évolution de la santé du patient et il participe aux tours médicaux et multidisciplinaires pendant lesquels les traitements sont discutés.
Par la réalisation d'une anamnèse médicamenteuse avec le patient (ou un tiers) à son entrée ou l'éducation à sa sortie d'hospitalisation, le pharmacien s'implique dans l'optimisation du transfert d'information, que l'on appelle aussi "soins transmuraux".
Dans cette population à risque, il est également important pour le pharmacien de prévenir et gérer les évènements iatrogènes médicamenteux.
Enfin, intégré dans l'équipe multidisciplinaire, le pharmacien prend à cœur son rôle d'éducation des membres de l'équipe, par les réponses aux questions des infirmières et des médecins, ou par la mise en place de procédures en vue d'améliorer l'administration des médicaments (sondes, dilutions, stabilités...).

au service de l'Oncologie

De manière à optimiser la prise en charge thérapeutique des patients en Oncologie, la collaboration d'un pharmacien clinicien mi-temps a été ajouté à l'équipe multi disciplinaire existante.
De par cette intégration différents domaines associés à l'Oncologie ont été dégagés et traités à savoir:
la prévention de la thrombo-embolie chez le patient cancéreux, ainsi que celle de l'ulcère de stress, les soins de bouche ainsi que la prévention et le traitement des mucosites.
Une application pratique de ce type de collaboration a été l'élaboration de nouveaux bains de bouche aphtes ainsi que la rédaction de guidelines "soins de bouche" à St Luc pour les adultes et les enfants.
Un poster récapitulatif sur la prise en charge des nausées et vomissements induits par les chimiothérapie et la radiothérapie chez l'adulte est prêt à être diffusé.
Une recherche de dispositifs médicaux augmentant la protection du personnel soignant a permis le choix de nouveaux dispositifs pour l'administration des cytostatiques qui seront disponibles courant 2010. De nombreux autres travaux sont en cours dans différents groupes de travail à savoir: prise en charge de la douleur chez les patients cancéreux, traitement de l'extravasation, rédaction de fiches explicatives des médicaments per os pour les patients, prise en charge des neutropénies et des anémies, explication du traitement au patient à sa sortie d'hospitalisation, guide des interactions médicamenteuses en oncologie, et adaptation de ce travail en hématologie et en pédiatrie.

au service de la Dermatologie et de la Chirurgie Plastique

Dans le cadre du développement d'un centre de l'allergologie aux Cliniques Universitaires Saint-Luc à Bruxelles, un pharmacien est depuis peu affecté à la préparation des tests épi-cutanés. Les services concernés sont la Dermatologie, la Pneumologie et la Pharmacie.
Le pharmacien effectue les préparations magistrales pour les services d'allergologie dans le but d'optimiser la qualité, la reproductibilité et la standardisation de celles-ci ainsi que d'assurer la sécurité des patients concernés.
Il s'agit de préparations particulières, à savoir tests épi-cutanés pour la recherche d'allergies médicamenteuses ainsi que des préparations dans le cadre d'un protocole de désensibilisation pour la réintroduction d'un médicament.

  • Analyse des demandes et détection d'éventuelles incompatibilités chimiques
  • Recherche de données chimiques pour la préparation galénique
  • Optimisation de la préparation: stérilité, solubilité, dilution, conditionnement, étiquetage, conservation
  • Dans le cadre de programme de désensibilisation, recherche de protocoles cliniques de réintroduction et préparation des différentes dilutions
  • Information sur la composition complète des spécialités testées (principe actif et excipients)
  • Tenue d'une base de données reprenant tous les tests effectués
  • Participation aux staffs d'allergologie avec les membres du Centre de l'allergie

L'année 2010 devrait aboutir à la mise en place d'alertes à introduire dans PHI, suite aux bilans allergologiques pré-opératoires ou non.
Dans le cadre de la collaboration avec le service de Dermatologie et de Chirurgie plastique, ce pharmacien est également chargé de participer à la prise en charge des plaies:
la classification des différents types de pansements, la mise à jour et la sélection des produits retenus ainsi que la régularisation au niveau des 2 Comités concernés (CMP et CMM)

Découvrez CytoCare®,un automate capable de préparer de façon ultra précise des doses de chimiothérapie sur mesure.