Vous êtes ici: >> Patients - Visiteurs >> Actualités

Actualités

27/06/2017

Mon job : pharmacienne à l’hôpital !

Séverine Halleux travaille à la Pharmacie de Saint-Luc. Elle s'occupe particulièrement des médicaments testés lors des essais cliniques.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?
Séverine Halleux : « L’aspect scientifique et le fait de contribuer à trouver de nouveaux traitements pour les patients. Il y a beaucoup de recherches dans un hôpital universitaire comme Saint-Luc. Entre 450 et 500 essais cliniques sont actuellement en cours, et ce, dans tous les domaines: l’oncologie, l’hématologie, la pédiatrie, la gynécologie, la dermatologie, etc. C’est un métier scientifiquement stimulant et très varié ! »

Quelles sont les différences avec la pharmacie telle qu’elle est pratiquée en officine ?
SH : « Nous ne travaillons jamais seuls. À Saint-Luc, non seulement nous avons une grande équipe(*), mais dans ma spécialité, nous travaillons en étroite collaboration avec les médecins et infirmières qui supervisent et coordonnent les essais cliniques. De plus, nous ne sommes pas soumis à l’aspect commercial qui entoure certains produits vendus en officine. Nous avons également des contacts avec les patients, puisque certains doivent venir chercher leurs traitements directement au guichet de la Pharmacie de l’hôpital.»

Selon vous, de quelles qualités faut-il faire preuve pour être pharmacien(ne) hospitalier(-ère) ?
SH : « Il faut être rigoureux: il s’agit de délivrer le bon médicament au bon patient et à la bonne dose. Il faut aussi aimer et pouvoir travailler en équipe. Et comme il y a des pics d’activité, il faut pouvoir gérer son stress et bien s’organiser, notamment en priorisant les tâches pour parer au plus urgent. Cela dit, l’ambiance entre nous est excellente et, personnellement, je suis heureuse de venir travailler ! »

Bon à savoir

Les études de pharmacie se déroulent sur 5 ans, plus 3 ans de spécialisation en pharmacie hospitalière. Cette dernière compte plusieurs volets: les études cliniques, la distribution, la production (des chimiothérapies, par exemple), la médecine nucléaire (produits utilisés en radiologie), la pharmacie clinique ou encore la gestion du matériel stérile et des implants.


(*) La Pharmacie de Saint-Luc est une équipe multidisciplinaire d’environ 90 personnes dont 23 pharmaciens.