Lettre d'information n°83 - Janvier 2009

Traitement multidisciplinaire de l'anévrisme intracrânien non rompu

Danger mortel dissimulé !

Raftopoulos

Les anévrismes cérébraux intracrâniens non rompus sont souvent détectés par hasard à l'occasion d'un examen par résonance magnétique (RMN); ils font alors l'objet d'une prise en charge spécifique, le plus souvent chirurgicale après discussion pluridisciplinaire.

Il s'agit d'une petite poche remplie de sang susceptible de se rompre. Cette dilatation, localisée sur une des artères du cerveau, peut s'agrandir au fur et à mesure du temps en raison de la pression sanguine.

Environ 1 à 5 % des personnes de plus de 18 ans sont concernées. L'incidence augmente avec l'âge; le risque de développer un anévrisme intracrânien est par ailleurs plus fréquent chez la femme.

La plupart du temps, le patient ne ressent rien. Il peut parfois souffrir de maux de tête (céphalées) inhabituels liés à une fissuration anévrysmale, une diplopie ou un accident vasculaire cérébral ischémique.

Un patient sur deux décède dans le mois qui suit la rupture d'anévrisme. Les trois quarts des survivants souffrent de séquelles importantes comme la paralysie, des troubles de la parole, de la vision, de la marche, de la mémoire. Seules un quart des victimes d'un tel accident s'en sortent sans séquelles.

Avant 65 ans, mieux vaut envisager un traitement. Ce traitement diffère d'un centre à l'autre en fonction des habitudes et des moyens mis à la disposition des équipes. Aux cliniques Saint-Luc, les ANR de la circulation antérieure seront de préférence traités chirurgicalement, ceux de la circulation postérieure le seront par voie endovasculaire.

Trois attitudes sont possibles: la surveillance (chez le patient âgé ou chez le patient qui n'a qu'un seul petit anévrysme ou qui est en mauvais état physique), un traitement endovasculaire grâce aux techniques de neuroradiologie interventionnelle ou encore le clippage chirurgical.

L'équipe neurovasculaire des Cliniques universitaires Saint-Luc possède une expérience reconnue internationalement et s'appuie sur les dernières technologies. Les patients sont pris en charge par une équipe multidisciplinaire spécifique comprenant des thérapeutes spécialisés en techniques endovasculaires et des neurochirurgiens vasculaires. Les patients peuvent également compter sur un service de garde neurovasculaire spécifique.