Votre sécurité au coeur de nos soins

Vous identifier correctement, vous délivrer les bons médicaments et les bons soins, éviter que vous ne vous blessiez, chutiez ou contractiez une infection : il s’agit de votre sécurité. Une priorité pour les Cliniques universitaires Saint-Luc !

Chaque étape de soins s’accompagne d’un certain risque. Celui-ci doit pouvoir être réduit au maximum en mettant en place des actions systématiques (par exemple, s’assurer de l’identité du patient avant chaque acte de soins) et en s’appuyant sur des procédures respectées tout au long de la prise en charge.

Pour sensibiliser le personnel ainsi que les patients et les visiteurs à la qualité des soins, une campagne axée autour de cinq vigilances a été menée. Objectif de cette démarche : s’assurer que les soins adéquats soient délivrés à la bonne personne, au bon moment, avec l’équipement et le matériel appropriés, tout en réduisant au maximum les risques encourus.

1. Identifier correctement chaque patient

L’identito-vigilance consiste à s’assurer, à tout moment, que le patient est bien identifié, afin d’éliminer tout risque lié à la confusion d’identité. Ceci passe notamment par le fait d'apposer un bracelet d'identification à chaque patient hospitalisé ou se rendant à un examen médico-technique et à lui demander régulièrement de décliner sa date de naissance, son nom et son prénom.

En savoir plus sur l'identito-vigilance

2. Prévenir et contrôler les infections

L’infection est un des événements indésirables qui peut survenir lors de soins donnés aux patients. Si certaines de ces infections concernent des patients dont l’état général est altéré, tout doit être mis en oeuvre pour les éviter. La vigilance est axée autour de six thèmes : la désinfection des mains, la prévention de transmission de bactéries multirésistantes, la prévention des septicémies liées aux voies centrales, la prévention des infections du site opératoire ou des infections urinaires, et l’élimination adéquate du matériel piquant et tranchant.

En savoir plus sur la prévention et le contrôle des infections

3. Protéger les patients à besoins spécifiques

Prévenir les chutes, les plaies de pression (ou escarres), les thromboses veineuses profondes… La sécurité des patients plus fragiles ou à besoins spécifiques doit être particulièrement prise en considération. Le risque d’allergie et les patients concernés par une déficience visuelle ou auditive font également l’objet d’une attention particulière.

La création d’un bracelet spécifique permettra d’identifier plus facilement ces spécificités, et d’assurer encore davantage la sécurité de ces patients. D’autres outils (tels que des chaussettes anti-chutes ou un système de prévention des chutes) permettront de compléter cet arsenal.

4. Administrer un médicament en toute sécurité

Cette vigilance consiste à s’assurer que chaque médicament est correctement préparé, labellisé, identifié et administré. Les médicaments à haut risque feront l’objet d’une attention particulière. La règle des 5B a ainsi été créée : le Bon patient, le Bon médicament, à la Bonne dose, par la Bonne voie, au Bon moment, selon la prescription médicale.

Téléchargez le formulaire "Soyez acteur de votre santé : connaissez vos médicaments"

En savoir plus sur la sécurité médicamenteuse

5. Déclarer tout événement indésirable

Malgré les efforts déployés, il arrive qu’un événement dit « indésirable » se produise : il s’agit d’un élément qui survient de façon involontaire durant le processus de soin et qui est potentiellement dommageable. Chaque événement indésirable qui survient doit faire l’objet d’une analyse profonde avec les parties prenantes, en collaboration avec l’équipe qualité. Mettre en place des actions correctives et préventives permet de réduire le risque qu’un événement de ce type ne se reproduise.