Vous êtes ici: >> Professionnels >> Actualités >> Luc@rne

N°1 - Avril 2013 - Retour au sommaire

Echos de vos représentants

Régulièrement, la Direction médicale des Cliniques et des représentants des médecins généralistes se réunissent pour améliorer leurs collaborations. Voici les derniers points abordés et les décisions prises lors de ses concertations.

Psychiatrie :

  • Dans le cadre des hospitalisations aux Urgences psychiatriques, les Cliniques Saint-Luc se sont engagées à vérifier que les rapports circonstanciés se trouvaient bien sur Médical Explorer, que le nom du médecin traitant était indiqué et à vérifier le processus d’envoi aux médecins généralistes. Ces derniers se sont engagés à fournir les noms des patients pour lesquels il n’y avait pas eu de rapport en 2012.
  • Le 24 avril, les Cliniques universitaires Saint-Luc organiseront une réunion d’information consacrée à l’équipe mobile de crise.
  • Une recherche est actuellement en cours dans cinq hôpitaux dont les Cliniques Saint-Luc pour référencer les patients institutionnalisés en psychiatrie qui ont un généraliste.

Hospitalisation à domicile

Un nouveau projet d’hospitalisation à domicile est en cours. Des patients de l’Urologie et de l’Orthopédie participeront à un projet test en ce sens. Les objectifs sont divers : réduire les hospitalisations longues et couteuses, éviter les maladies nosocomiales, permettre à plus de patients de bénéficier de traitement de pointe et analyser le modèle économique. Le projet débutera en mai avec la présence d’un représentant des médecins généralistes.

Evaluation de la Hotline en Cardiologie

Les représentants des médecins généralistes se disent majoritairement satisfaits de la hotline mise en place en Cardiologie. Ils ont manifesté le souhait d’avoir une hotline dans d’autres services, notamment en gastroentérologie. Pour rappel, la hotline est un numéro de téléphone VIP à destination des généralistes qui peuvent ainsi entrer directement en contact avec un cardiologue, sans devoir passer par le numéro général du Service. Le Service de cardiologie s’engage ainsi à proposer un rendez-vous dans les 24 heures chez un cardiologue.
Une hotline existe également pour les Urgences et la Médecine interne.

Validation des rapports médicaux

Des démarches sont actuellement en cours pour mettre en place une procédure se basant sur les six à douze mois et qui sera plus assertive dans les délais de réponse afin de diminuer les délais d’envoi aux médecins généralistes.

Sylvain Bayet