Vous êtes ici: >> Professionnels >> Actualités >> Luc@rne

N°9 - Mai 2014 - Retour au sommaire

Echos de vos représentants

Echos de vos représentants

Régulièrement, la Direction médicale des Cliniques Saint-Luc et des représentants des médecins généralistes se réunissent pour améliorer leurs collaborations. Voici les derniers points abordés et les décisions prises lors de ces concertations.

Ophtalmologie :

Le Pr Patrick De Potter, chef du Service d’ophtalmologie, a abordé les points suivants :

  • Le service focalise principalement son activité sur l’ophtalmologie universitaire ou tertiaire (pathologies spécifiques comme l’oncologie) et de façon moins prioritaire sur l’ophtalmologie secondaire (chirurgie de cataracte, examens ou traitements complémentaire de dégénérescence maculaire). Par contre, il n’y a pas d’activité en référencement primaire (prescription de lunettes, dépistage de la dégénérescence maculaire, etc.).
  • Un travail en réseau est réalisé afin d’adresser les demandes d’ophtalmologie primaire et secondaire.
  • En Belgique, on compte un ophtalmologue pour 10.000 habitants mais on constate que de nombreux professionnels ne travaillent pas à temps plein. Ceci explique la longueur des temps d’attente.
  • Le Service d’ophtalmologie de Saint-Luc assure 30 à 40 urgences par jour. A Bruxelles, seuls deux hôpitaux assurent les urgences ophtalmologiques : les Cliniques Saint-Luc et le CHU Saint-Pierre. Les médecins urgentistes, les infirmières et les aide-infirmières administratives ont des formations spécifiques à la prise en charge des urgences ophtalmologiques.
  • Les numéros utiles pour joindre rapidement le Service d’ophtalmologie : 02/764 19 50 ; 02/764 19 85 ; 02/764 19 57 et 02/764 19 68.

Abrumet

Le site www.abrumet.be est désormais fonctionnel (courriers d’hospitalisation, consultations, médico-techniques). Le patient peuvent s’y inscrire via Internet, chez le médecin traitant ou à l’hôpital. Pour rappel, ce site a pour objectif de faciliter les échanges de documents médicaux entre les médecins intervenant pour un même patient.

Divers

Les représentants des médecins généralistes ont demandé que le courrier continue de leur être envoyé comme actuellement afin de faciliter la transmission des informations.

Sylvain Bayet