Service d'anesthésiologie

Anesthésie générale

Cette technique d'anesthésie vous rend inconscient et insensible à la douleur. Cela nécessite l'administration de médicaments, qui agissent sur le cerveau. L'anesthésiste peut les administrer dans une veine ou par un masque appliqué sur le visage, ou utiliser ces deux techniques.

Ces médicaments extrêmement efficaces et fiables provoquent un sommeil artificiel très différent du sommeil naturel. C'est ici qu'intervient la fonction de réanimateur de votre anesthésiste. Il va surveiller et assurer une fonction correcte du coeur, des poumons, des reins, la protection du corps, tout en permettant l'intervention. Il dispose pour cela de nombreux appareillages de surveillance. Il utilisera aussi une perfusion. dans certains cas, il utilisera un respirateur, un tube dans la trachée ou un masque pour apporter de l'oxygène correctement dans le sang.

L'anesthésiste surveillera d'autres fonctions de l'organisme que vous ne soupçonnez peut-être pas, comme le relâchement des muscles, la coagulation du sang et bien d'autres encore.

A la fin de l'intervention, l'anesthésiste arrêtera l'administration des médicaments anesthésiants. Il donnera parfois des antidotes.

Vous retrouverez ainsi la conscience, et progressivement plus d'autonomie. Pour votre sécurité, vous serez encore surveillé dans une salle de réveil ou Unité de soins post-anesthésie (USPA). L'anesthésiste traitera également la douleur après l'opération.

La sédation

La sédation est une anesthésie générale plus légère. Comme celle-ci, elle déprime la respiration et les réflexes de protection de vos poumons. Les mesures de sécurité seront les mêmes que pour toute anesthésie générale. La sédation sera utilisée dans des procédures opératoires légères ou des explorations médicales endoscopiques, peu douloureuses mais désagréables.