Service d'anesthésiologie

Historique

L'anesthésie est cette discipline médicale qui vise à faire supporter aux patients, avec le moins de conséquences possible, une intervention chirurgicale.

Si depuis l'antiquité déjà, il y eut quelques tentatives de soulager la douleur ou d'obnubiler la conscience, l'histoire de l'anesthésie moderne commence au milieu du 19ème siècle par une farce foraine (découverte de l'utilité anesthésique du protoxyde d'azote ou gaz hilarant en 1844). En 1846, Morton fit au Massachusetts General Hospital de Boston la première démonstration publique d'une anesthésie à l'éther. L'anesthésie chirurgicale à proprement parler, était née, mais il n'y avait pas encore de médecins spécialiste en anesthésiologie.

L'anesthésie était la plupart du temps confiée à des auxiliaires plus ou moins expérimentés ou informés. Pour ne rien arranger, l'éther et son grand concurrent, le chloroforme, étaient des vapeurs anesthésiques difficiles à doser, franchement toxiques et il n'existait aucun moyen adapté pour surveiller l'état du patient ou même d'assurer une oxygénation minimale.Le premier médecin spécialiste en anesthésiologie fut un épidémiologiste anglais, le docteur John Snow (1813-1858). Il publia, en 1847, un texte sur l'"inhalation des vapeurs d'éther" contenant des cas cliniques et une description élaborée des traditionnels signes et stades de l'anesthésie à l'éther.

Aux Etats-Unis, il faudra attendre la fin du 19ème siécle pour voir l'émergence d'une catégorie de médecins clairement orientés vers l'anesthésie. Au début du 20ème siécle, ces médecins spécialistes se regroupent en une association qui deviendra des annés plus tard l'American Society of Anesthetists qui lors de sa fondation en 1936 regroupe quelque 484 adhérents. Elle en compte à l'heure actuelle plus de 40000. D'autres noms prestigieux se pencheront sur le berceau de l'anesthésie comme les frères Mayo et le célèbre Cushing qui fut le premier chirurgien à rétribuer un médecin, Walter M. Boothy, à titre d'anesthésiste dans sa clinique de Boston.

En Europe continentale, c'est à l'Université catholique de Louvain que revient le mérite d'avoir établi dans son hopital universitaire le premier service d'anesthésie (en 1948). C'est en effet lePr William de Weerde, un interniste cardiologue qui après une formation à Oxford, initia l'enseignement d'une pratique sûre et codifiée de l'anesthésie en Belgique.

Depuis, plusieurs centaines de médecins anesthésiologiste ont été formés par cette école. Leurs compétences ont incontestablement contribué aux développement sans précédent de la pratique chirurgicale. Plutôt que des noms ou des techniques prestigieuses, le résultat de la prise en charge de l'enseignement de l'anesthésie s'exprime mieux par des chiffres. Il y a 50 ans, la mortalité liée directement à l'anesthésie était de 1/1560; actuellement, elle est inférieure à 1/250.000.

Intéressant également est de constater qu'aux Etats-Unis, la date choisie pour le "Doctors' Day" journée qui doit symboliser auprès du grand public les bienfaits de la médecine et la compassion est le 30 mars en souvenir du 30 mars 1842 date de la première utilisation de l'éther par le docteur Crawford Long pour anesthésier un de ses amis lors de l'ablation d'une tumeur cervicale...