Service d'hépato-gastro-entérologie

Documentation

L’échoendoscopie basse (ano-rectale)

Qu'est-ce que l'échoendoscopie?

Cet examen permet de réaliser une échographie par voie endoscopique.

Au niveau ano-rectal, l’échoendoscopie permet une étude précise de la paroi anale et rectale ainsi que des structures avoisinantes. Elle est très utile pour étudier l’aspect des sphincters (notamment en cas d’incontinence), rechercher des abcès ou des fistules, et préciser l’étendue de lésions tumorales de l’anus ou du rectum.

Des prélèvements à travers la paroi rectale (cytoponctions) peuvent également être réalisés au cours de cet examen.

Comment procède-t-on?

Pour les pathologies de l’anus, on utilise une sonde d’échoendoscopie rigide, de fin calibre, que l’on positionne dans le canal anal.

Pour les pathologies rectales, on utilise un échoendoscope souple, qui permet d’étudier le tube digestif sur une plus grande longueur.

Sauf en cas de douleur, ou pour réaliser une cytoponction, l’échoendoscopie basse ne requiert pas d’anesthésie.

Comment se préparer pour cet examen?

Pour une échoendoscopie de l’anus, aucune préparation n’est nécessaire.

Pour une échoendoscopie rectale, le rectum doit être vide. On demande dès lors la réalisation de lavements 1 à 2 heures avant l’examen.

Si une anesthésie est nécessaire, il ne faut ni boire, ni manger, ni fumer durant les 6 heures précédant l'examen.

Informez toujours votre médecin de vos allergies et des médicaments que vous prenez, (particulièrement ceux qui modifient la coagulation du sang comme le Sintrom, le Plavix, le Xarelto, l’Eliquis, le Pradaxa ou autres nouveaux anticoagulants).

Quelle est la durée de l'examen ?

L'examen dure habituellement entre 10 et 20 minutes.

En cas d’anesthésie s’y ajoute le séjour en salle de réveil puis le retour dans la salle de repos, ce qui peut représenter au total 2 à 3 heures.

Quels sont les inconvénients de l'examen?

Tout acte médical, exploration, intervention sur le corps humain, même conduit dans des conditions de compétence et de sécurité conformes aux données actuelles de la médecine et de la réglementation en vigueur, recèle un risque de complications.

Les complications de l'échoendoscopie basse sont exceptionnelles. Des saignements peuvent survenir, le plus souvent de quantité limitée et d’arrêt spontané. Des perforations sont exceptionnellement rapportées et sont favorisées par des lésions sous-jacentes (sténose, tumeur, ...). Une intervention chirurgicale peut alors s'avérer nécessaire.

En cas de prélèvements, de rares cas d'infections ont été rapportés.

Toutes ces complications apparaissent le plus souvent lors de l'échoendoscopie mais peuvent également se révéler quelques jours après l'examen (saignement, douleurs abdominales, fièvre, frissons,...). Il est alors très important de contacter immédiatement le médecin et/ou l'anesthésiste qui se sont occupés de vous au 02 764 28 23 ou au 02 764 11 11 en demandant l'appel-personne 2839. En cas d'impossibilité de prendre contact avec lui, il est très important de pendre contact très rapidement avec votre médecin traitant.

Recommandations particulières

En cas d’anesthésie, il est recommandé de ne pas conduire de véhicule le jour de l’examen, car les calmants peuvent affecter vos réflexes ou votre jugement. Le retour à domicile doit donc être assuré par une tierce personne. Pour les mêmes raisons, il vous est également déconseillé de prendre, le jour de l'examen, des décisions importantes requérant toute votre lucidité. Il peut vous être demandé de rester hospitalisé pour surveillance dans les suites de l'examen en particulier en cas de prélèvement ou de complication. Des antibiotiques peuvent être prescrits pour une durée de cinq jours en cas de prélèvements.

Alternative

Le scanner et la résonance magnétique sont aussi utilisés dans les mises au point ano-rectales, parfois même de façon complémentaire à l’échoendoscopie basse.

Consultez un article du Saint-Luc Magazine consacré à la coloscopie, l'examen express du côlon.

La Clinique de l'alcoolisme, pour briser l'emprise de l'alcool