Service d'hépato-gastro-entérologie

Documentation

La gastroscopie (ou endoscopie digestive haute ou oesogastroduodénoscopie)

Qu'est-ce qu'une gastroscopie?

Il s'agit est un examen qui permet d'examiner l'oesophage, l'estomac et le duodénum à l'aide d'un tube flexible. Elle est utile à votre médecin afin de déterminer l'origine de vos symptômes. C'est actuellement l'examen de référence pour explorer l'oesophage, l'estomac et le duodénum. Elle permet de mettre en évidence d'éventuelles lésions et de faire des biopsies.

L'examen utilise un endoscope qui est introduit par la bouche ou éventuellement par le nez, après une anesthésie locale. Le plus souvent, vous êtes installé, couché sur le côté gauche. D'éventuels prélèvements (biopsies) sont réalisés en cours d'examen si nécessaire. Après chaque examen, l'endoscope est nettoyé et désinfecté selon les recommandations en vigueur et l'ensemble des accessoires utilisés (pinces à biopsies,...) est stérilisé ou jeté (matériel à usage unique).

Comment se préparer?

Pour que l'examen se passe dans de bonnes conditions, il faut que l'estomac soit vide. Il ne faut donc ni boire, ni manger durant les 6 heures précédant l'examen. Il est également recommandé de ne pas fumer dans les 6 heures qui précèdent l’examen. Informez votre médecin de vos allergies et des médicaments que vous prenez (particulièrement ceux qui modifient la coagulation du sang comme le Sintrom, le Plavix, le Xarelto, l’Eliquis, le Pradaxa ou d’autres nouveaux anticoagulants). Avant l'examen, il faut si nécessaire, enlever ses fausses dents et ses lunettes.

Quelle est la durée de l'examen ?

En général, l'examen a une durée inférieure à 10 minutes. Si l'on y ajoute le temps nécessaire pour les formalités et le repos après l'examen une heure en moyenne est nécessaire. Si vous avez reçu un calmant lors de l'examen, le médecin pourra vous demander de vous reposer une à 2 heure(s) avant de quitter l'hôpital.

Quels sont les inconvénients de l'examen?

L'examen n'est pas douloureux. Vous n'êtes pas gêné pour respirer car l'endoscope ne va pas dans les poumons. Pendant l'examen, de l'air est insufflé pour déplisser les parois de l'estomac. Ceci peut occasionner un peu de ballonnement de l'abdomen ainsi que des éructations. Après l’examen vous pouvez présenter une gêne dans la gorge et dans le ventre.

Quels sont les risques potentiels de l'examen ?

Tout acte médical, exploration, intervention sur le corps humain, même conduit dans des conditions de compétence et de sécurité conformes aux données actuelles de la science et de la réglementation en vigueur, entraîne un risque de complication. Les complications de la gastroscopie sont tout à fait exceptionnelles. Ce sont en particulier: la perforation, l'hémorragie, les troubles cardio-vasculaires et respiratoires et l'infection. Elles peuvent nécessiter une hospitalisation. Elles peuvent être favorisées par vos antécédents médico-chirurgicaux ou par la prise de certains traitements.

Toutes ces complications apparaissent le plus souvent lors de l'endoscopie mais peuvent également se révéler dans les quelques jours qui suivent l'examen (douleurs abdominales et du thorax, vomissements de sang rouge ou noir, toux, fièvre, frissons,...). Il est alors très important de contacter immédiatement le médecin qui s'est occupé de vous au 02 764 28 23 ou au 02 764 11 11 en demandant l'appel-personne 2839. En cas d'impossibilité de prendre contact avec lui, il importe de contacter rapidement votre médecin traitant ou de vous rendre au service des urgences.

Recommandations particulières

Il faut maintenir une respiration bien régulière durant toute la durée de l'examen afin d'éviter d'éventuelles nausées. Par ailleurs, vous devez éviter d'avaler votre salive, en la laissant s'écouler à l'extérieur de votre bouche sur une protection. Si vous avez reçu un calmant, ce qui est fréquemment le cas, la conduite d'un véhicule ou tout acte dangereux est à proscrire le jour de l'examen, car les calmants peuvent affecter vos réflexes ou votre jugement. Pour les mêmes raisons, il vous est également déconseillé de prendre, le jour de l'examen, des décisions importantes requérant toute votre lucidité.

Alternative

La gastroscopie est la meilleure méthode d'examen de l'œsophage, de l'estomac et du duodénum. La radiographie de l'estomac, réalisée après avoir avalé un produit opaque aux rayons X, est possible mais n'est pas aussi détaillée, et ne permet pas de prélever des échantillons ou d'effectuer un traitement.

En cas de refus

Si l'examen que votre médecin a proposé n'est pas réalisé, cela peut avoir des conséquences néfastes sur le plan médical (maladie curable non découverte).

Consultez un article du Saint-Luc Magazine consacré à la coloscopie, l'examen express du côlon.

La Clinique de l'alcoolisme, pour briser l'emprise de l'alcool