La grossesse

Vous pensez être enceinte ? Prenez rendez-vous pour une consultation prénatale afin de confirmer la grossesse et ouvrir votre dossier médical.

L’obstétricien prend en charge les grossesses dites « normales » mais également celles à risques. Il réalise les échographies, les actes techniques complexes que pourrait éventuellement nécessiter votre grossesse, ainsi que les accouchements par voie basse ou par césarienne. Si votre grossesse se déroule sans complications, le suivi peut être réalisé par une sage-femme en collaboration avec un gynécologue.

Les consultations prénatales ont lieu en moyenne 1x/mois. Nous y surveillerons entre autres : votre tension artérielle, la prise de poids, le contrôle des urines, les prises de sang éventuelles… ainsi que le bien-être et l’évolution de votre bébé.

Téléchargez notre brochure d'information "Accoucher et naître aux Cliniques universitaires Saint-Luc"


Les échographies

Il s'agit d'ondes ultrasonores envoyées par une sonde (manipulée par le médecin) vers des structures à savoir, dans ce cas-ci, le fœtus, le placenta, le liquide amniotique, l'utérus et ses annexes. Ces structures réfléchissent ces ultrasons vers la sonde qui les transforme en images que l'on peut visualiser en temps réel au cours même de cet examen d'échographie.
Le Doppler permet de mesurer la vitesse du flux sanguin dans certains vaisseaux du fœtus, du cordon ombilical ou de l'utérus maternel. Il est réalisé avec la même sonde que l'échographie proprement dite.

L'examen est réalisé par un médecin. Il est totalement indolore et ne présente pas de risque pour la mère ou pour le fœtus dans des conditions normales d'examen médical, c’est-à-dire de durée limitée.
L'échographie permet d'obtenir de nombreuses informations qu'aucun autre examen ne peut fournir, tels que : une précision de l'âge de la grossesse, le nombre de fœtus et de placenta, la mise en évidence de certaines malformations fœtales, la croissance du fœtus. Enfin, l’observation à l’échographie des mouvements du fœtus évalue son bien-être in utéro.

En Belgique, trois échographies sont obligatoires et sont remboursées par la mutuelle. Si des échographies supplémentaires s'avèrent nécessaires pour raisons médicales, elles seront également prises en charge par votre mutuelle.
Pour un bon nombre de raisons, une ou plusieurs échographies supplémentaires vous seront proposées si nécessaire.

Pour prendre rendez-vous pour une échographie :
- du premier trimestre (12-13 semaines de grossesse) : 02 764 18 18
- du deuxième trimestre (échographie morphologique ; 21-23 semaines de grossesse) : 02 764 10 32
- du troisième trimestre (30-32 semaines de grossesse) : 02 764 18 18
- au diagnostic anténatal : 02 764 10 32

Les monitorings

Le monitoring fœtal, également appelé cardiotocogramme, est un examen permettant de réaliser un enregistrement du rythme cardiaque du bébé et des contractions utérines à l’aide de deux capteurs posés sur votre ventre. L’examen dure environ trente minutes.
C’est votre obstétricien ou votre sage-femme qui vous prescrira cet examen lorsqu’il s’avère nécessaire. Il sera réalisé tous les deux jours si vous dépassez la date prévue de l’accouchement. Il est également réalisé pour d’autres indications qui nécessitent une surveillance particulière durant la grossesse.

Pour prendre rendez-vous pour un monitoring : 02 764 10 32

Le DPNI ou NIPT (dépistage prénatal non invasif)

Le DPNI ou NIPT est proposé dès la 12e semaine de grossesse aux futurs parents qui souhaitent réaliser un dépistage de la trisomie 21, 13 et 18 chez le fœtus.
La trisomie 21 est l’anomalie chromosomique la plus fréquente. Elle est responsable d’une maladie connue sous le nom de mongolisme ou syndrome de Down. Les personnes atteintes présentent un handicap mental qui peut être plus ou moins sévère.
Réalisé à partir d’une simple prise de sang chez la femme enceinte, ce test ne présente aucun danger pour l’enfant à naître.
Cette évaluation du risque est fiable avec un taux de détection supérieur à 98%. Les résultats du test vous seront envoyés par la poste dans un délai de deux à trois semaines.

Si ce test devait revenir positif, votre médecin vous avertira lui-même et vous proposera alors de réaliser un test diagnostic par amniocentèse afin de confirmer le diagnostic de trisomie.
Si vous souhaitez réaliser ce test, une prise de sang sera effectuée par les infirmières de la consultation d’obstétrique après votre rendez-vous d’échographie du premier trimestre (-1 route 401).

Pour les patientes suivies par un gynécologue consultant en dehors des Cliniques universitaires Saint-Luc, le DPNI/NIPT se fera sur rendez-vous, au 10e étage, route 16, en téléphonant au 02 764 18 18 ou 02 764 10 32.

Depuis le 1er juillet 2017, le NIPT est quasi intégralement remboursé par la mutuelle (8,68€ à charge de la patiente). Pour les patientes bénéficiant d’une intervention majorée, ce test est intégralement remboursé.

Le dépistage du diabète de grossesse

Le diabète de grossesse se définit par un taux de glucose (sucre) sanguin élevé que l’on détecte pour la première fois durant la grossesse.
Lors de votre première consultation, on effectuera déjà un dosage mais le diagnostic du diabète de grossesse se fait par un test appelé OGTT. Ce test vous sera proposé entre la 24e et la 28e semaine de grossesse. Le résultat de ces prises de sang nous permettra de détecter un éventuel diabète de grossesse.

Si le test de dépistage du diabète de grossesse (OGTT) s’avère positif, un triple rendez-vous chez une diététicienne (pour adapter votre alimentation), une infirmière (pour vous expliquer comment surveiller) ainsi qu’un médecin endocrinologue vous sera proposé (rendez-vous : 02 764 54 75).
Le diabète de grossesse n’entraine pas de malformations chez le fœtus. Cependant, il augmente le risque de complications pour la mère et pour l’enfant. Un suivi adapté sera donc mis en place pour éviter ces complications.

Pour prendre rendez-vous pour le dépistage du diabète de grossesse : 02 764 18 18

Le diagnostic anténatal

Si votre médecin suspecte une maladie ou une malformation chez le fœtus, il vous dirigera vers le service de diagnostic anténatal/médecine fœtale. Dans ce service, plusieurs obstétriciens réalisent des échographies mais également des techniques de diagnostic plus invasives afin de réaliser une mise au point précise.

La ponction de liquide amniotique (amniocentèse) est la plus fréquemment effectuée. Dans certaines indications, il est nécessaire d’analyser le liquide amniotique du bébé. Dans ce liquide, il est possible de rechercher des maladies infectieuses, génétiques ou autres.

D’autres techniques peuvent être proposées dans certains cas :

  • La biopsie de villosités choriales (ou choriocentèse) : la seule différence avec la ponction de liquide amniotique est que le gynécologue va prélever des villosités choriales plutôt que du liquide amniotique.
  • Le prélèvement de sang fœtal (ou cordocentèse) est une prise de sang fœtale.

Téléchargez notre brochure consacrée à l'amniocentèse / choriocentèse

Pour contacter le service de médecine fœtale : 02 764 10 48 ou prendre rendez-vous : 02 764 10 32

Précautions à prendre durant la grossesse

  • La toxoplasmose est une maladie véhiculée par un parasite qui se trouve dans l’intestin du chat ou dans la viande. Ce parasite se transmet en mangeant de la viande peu cuite ou des fruits et légumes souillés par des excréments de chat, via la terre. Cette maladie n’est pas grave si elle atteint un adulte mais peut avoir des conséquences néfastes sur votre bébé si elle est contractée pendant la grossesse. Une prise de sang sera réalisée en début de grossesse afin de vérifier si vous êtes immunisée ou non.

  • Le cytomégalovirus ou CMV est un virus qui provoque une maladie généralement sans gravité mais qui peut, si elle est contractée pendant la grossesse, atteindre votre bébé. Elle se transmet via toutes les sécrétions comme les urines, la salive et les selles des jeunes enfants, en particulier à l’âge de la crèche. Une prise de sang sera réalisée en début de grossesse afin de connaître votre immunité.

  • Les intoxications alimentaires sont causées par les microbes présents dans l’alimentation. Une des plus dangereuses pour la grossesse est la listériose. Afin d’éviter cette transmission, des mesures simples sont à prendre. Vérifiez que votre réfrigérateur soit à une température de 4°C, mettez dans le frigo et dans un récipient fermé les aliments que vous avez préparés afin d’éviter une contamination, vérifiez les dates de péremption, consommez rapidement les produits après ouverture et nettoyez régulièrement votre réfrigérateur. Évitez également de consommer de la viande crue, des produits à base de lait cru, des fromages artisanaux.

  • L’alcool, même en faible quantité, peut représenter un risque pour le fœtus. Pour cette raison, la tolérance zéro est recommandée durant la grossesse.


  • Le tabac est nocif pour votre bébé. En effet, les substances toxiques présentes dans le tabac passent chez le bébé. Cela peut entrainer certaines complications comme un plus petit poids de naissance, une rupture prématurée de la poche des eaux, des complications au niveau du placenta, une augmentation du risque de mort subite après la naissance. En savoir plus sur la consultation de tabacologie prénatale

Gérer la prise de poids durant la grossesse

« Manger pour deux » durant la grossesse ne signifie pas manger deux fois plus mais deux fois mieux !
Il est vrai que les besoins en calories augmentent légèrement durant la grossesse mais la femme enceinte doit surtout faire attention à la qualité des aliments qu’elle consomme. Il est important de manger des aliments variés, les plus frais possible.

Lors de la grossesse, la prise de poids recommandée dépendra de votre poids de départ. Votre gynécologue ou votre sage-femme vous montrera l’évolution de votre courbe de poids durant votre grossesse et vous aidera si nécessaire à maintenir une prise de poids idéale.
L’intérêt d’une prise de poids et d’une nutrition adéquates durant toute la période périnatale est qu’elles permettent de préserver la santé de la mère, un développement optimal du foetus, la prévention des malformations congénitales et même la prévention de certaines affections que l’enfant pourrait développer à l’âge adulte.

Voici quelques conseils de base :

  • Mangez des aliments frais et variés de manière équilibrée (fruits, légumes, produits céréaliers, laitages, poissons, viande et substituts). Pensez également à varier les modes de cuissons (vapeur…) et à consommer de bonnes huiles en quantité raisonnables et variées (huile d’olive, de colza, de noix…)
  • Mangez 3 repas par jour
  • Prendre 2 collations par jour. Exemple de collation : un fruit, un yahourt, une compote de pomme...
  • Mangez de manière régulière, de cette façon vous éviterez les baisses d’énergie en cours de journée
  • N’oubliez pas de suivre les précautions pour éviter les intoxications alimentaires (toxoplasmose, listériose…)

Un rendez-vous avec une diététicienne spécialisée dans la grossesse peut être fixé si nécessaire. Parlez-en avec votre sage-femme ou votre gynécologue. Pour prendre rendez-vous avec une diététicienne, appelez le 02 764 18 12.