Service de pathologie cardiovasculaire

Le Centre de réadaptation cardiaque

La réadaptation cardiaque a pour but de permettre au patient qui vient de présenter un incident cardiaque aigu de retrouver le plus vite possible un mode de vie aussi normal que possible, en rapport avec ses possibilités physiques et psycho-sociales. Elle veille aussi à la correction des facteurs de risque.

La réadaptation cardiaque nécessite une prise en charge multidisciplinaire. Pour assurer une telle prise en charge, le Centre de réadaptation cardiaque dispose de plusieurs cardiologues, de kinésithérapeutes, d'assistants sociaux, de psychologues, et de secrétaires, et collabore étroitement avec le service de diététique et d'ergothérapie; le Centre dispose d'un gymnase spacieux, doté d'équipements modernes qui permettent la réadaptation ambulatoire collective.

Les personnes concernées par la réadaptation cardiaque sont nombreuses. En hospitalisation, il s'agira surtout des patients hospitalisés dans l'une des unités de pathologie cardiaque médicales et chirurgicales et qui ont souffert d'un infarctus aigu du myocarde, d'angor ou de décompensation cardiaque ou qui ont bénéficié d'une intervention chirurgicale. Ces patients seront pris en charge quotidiennement par plusieurs membres de l'équipe: mobilisation précoce, avis diététiques, arrêt du tabac,...

Après la phase hospitalière, les malades demeurant principalement dans la région bruxelloise, sont le plus souvent invités à suivre un programme de réadaptation physique ambulatoire (45 séances en un maximum de 6 mois) incluant des exercices variés, d'intensité progressive. Le bénéfice de cette courte prise en charge est évident tant sur le plan physique que psychologique. Une fois le programme terminé, des séances d'entretien de la condition physique sont organisées quotidiennement, par le Service de cardiologie, en début de matinée et en fin de journée. Les sujets porteurs de facteurs de risque peuvent également être inclus dans le cadre d'un programme de prévention primaire.

Le Centre de réadaptation cardiaque est également très actif sur le plan scientifique, et ce grâce à la constitution d'une banque de données reprenant les informations cliniques et biologiques, mais aussi les données des épreuves d'effort et des examens de suivi des patients qui ont participé aux programmes de réadaptation.

Pour aller plus loin

En coeur en pleine forme !

Saviez-vous qu’un entraînement sportif adapté permet de mieux récupérer après un infarctus ou une opération cardiaque ? En atteste le parcours de Max au Centre de réadaptation cardiaque après son infarctus du myocarde !

Saint-Luc Magazine n°23 (Décembre 2012 - janvier 2013)