Service de pathologie cardio-vasculaire

Laboratoires d'épreuve d'efforts

Tests: Cathétérisme droit de repos ou d'effort

Pourquoi réaliser un tel examen?

Dans certaines maladies atteignant le muscle cardiaque ou les valves du coeur, votre cardiologue peu vous prescrire un cathétérisme droit. Cet examen utilise un cathéter spécial, appelé cathéter de Swan Ganz, qui permet des mesures précises de pression à certains endroits du coeur et de débits (quantité de sang que le coeur éjecte).

Comment se préparer à l'examen?

Pour un cathétérisme droit vous ne devez pas être à jeun. Cet examen ayant habituellement lieu en début d'après midi, en repas de midi léger est conseillé. Vos médicaments habituels doivent être pris, sauf avis contraire de votre médecin. Si vous prenez des anticoagulants (SintronR, MarcoumarR, ...), un dosage récent est nécessaire. Une radio de thorax récente est également nécessaire surtout si vous êtes porteur d'un pace maker.

Quel est le déroulement de l'examen?

Tout d'abord la mise en place des différents cathéters de suivi. Après vous avoir pesé et interrogé des électrodes autocollantes seront appliquées sur votre thorax, elles permettront la surveillance de votre électrocardiogramme (ECG) représentant l'activité électrique de votre coeur durant tout l'examen.

Ensuite, un cathéter artériel est mis en place. Sous anesthésie locale, un petit cathéter semblable a ceux utilisé pour les perfusions intraveineuses est alors mis en place dans une artère de l'avant bras. Contrairement à une perfusion classique mise en place dans une veine, rien ne sera injecté dans votre bras. Le cathéter est relié à un appareil de mesure permettant de suivre votre tension artérielle en continu de façon très précise, il permet également de prélever des échantillons de sang artériel pour analyse du contenu en oxygène du sang.

Enfin, le cathéter de Swan Ganz est mis en place. Après anesthésie locale, il est introduit au niveau d'une veine du cou. Sous contrôle continu, il est progressivement conduit jusqu'au niveau de l'artère pulmonaire. Une fois en place, il est fixé au niveau de la peau de votre cou pour ne pas se déplacer. Le cathéter est un tuyau souple muni d'un petit ballonnet a son extrémité, sa présence ne gène en rien vos mouvements. Il permet de prendre des mesures de pressions à différents endroits du coeur mais aussi de prélever des échantillons de sang.

Après la mise en place du matériel, la seconde phase comporte des mesures effectuées en position couchée. En plus des mesures de pression et de débit, la consommation d'oxygène sera mesurée. Pour ce faire, vous devrez respirer à travers un masque buccal (ressemblant à un embout de plongée) votre nez étant bouché par un pince nez. Vous respirerez calmement l'air de la pièce durant quelques minutes. Une fois les mesures effectuées, l'embout sera retiré.

La troisième phase de l'examen comporte les même mesures effectuées cette fois en position assisse. L'examen s'arrête ici si seul un examen de repos a été demandé mais dans plupart des cas, les mesures effectuées au repos seront complétées par des mesures effectuées lors d'un effort.

Dans ce cas, vous prendrez place sur le vélo. Au signal, vous pourrez commencer à pédaler, la technicienne vous indiquera le rythme à suivre. La charge (ou frein) sera maintienne constante quelques minutes. Lors de chaque palier d'efforts (généralement 2 ou 3 paliers), des mesures spécifiques de pression et des prélèvements sanguins seront effectués et votre consommation en oxygène sera mesurée. Votre fréquence et rythme cardiaque ainsi que votre tension artérielle seront suivis de façon continue durant tout l'examen.

Après le dernier palier d'effort, nous vous demanderons de continuer à pédaler quelques minutes à votre rythme et sans charge afin de faciliter votre récupération. Votre fréquence cardiaque, votre ECG et votre tension vont continuer à être monitorer jusqu'au retour aux valeurs normales. Après l'examen, les cathéters seront retirés et un pansement compressif sera appliqué quelques minutes sur votre bras. Vous pourrez alors quitter le laboratoire et rentrer chez vous.

Les résultats de votre examen seront envoyés au cardiologue qui a prescrit l'examen