Service de pneumologie

Polysomnographie

Nature de l'intervention

But de l'intervention

La polysomnographie consiste en l'enregistrement simultané de l'activité électrique cérébrale, cardiaque, musculaire et des paramètres respiratoires durant la veille et le sommeil. L'activité cérébrale (EEG) est captée au moyen d'électrodes collées sur le cuir chevelu. Les variations de la respiration sont enregistrées à l'aide de capteurs collés devant les narines, devant la bouche ainsi que d'une ceinture entourant le thorax. Un microphone est collé au niveau du cou. Un capteur, placé au petit doigt, est relié à un oxymètre qui mesure la concentration en oxygène dans le sang. Il s'agit d'un examen non douloureux, également appelé "non invasif".

L'objectif de la polysomnographie est d'établir un diagnostic de normalité ou d'anormalité du sommeil et de mettre en évidence d'éventuelles répercussions sur l'état de veille. L'examen vise également, en cas de problème avéré de sommeil, à identifier les causes possibles (apnées du sommeil, narcolepsie ou insomnie, par exemple). La polysomnographie est enregistrée pendant l'entièreté de la nuit. Lors d'une hospitalisation au laboratoire du sommeil, l'examen débute après le souper du patient et se termine le lendemain matin vers 7 h à 8 h .

Il est habituel que d'autres examens soient réalisés en même temps qu'une polysomnographie: ceux-ci peuvent aller d'un électrocardiogramme jusqu'à une spirométrie, une radiographie de thorax, des prises de sang ou un avis d'un spécialiste ORL et/ou d'un spécialiste en dentisterie. C'est l'ensemble des résultats qui permettra de rendre compte des plaintes du patient et de lui proposer une solution.

Durée de l'intervention

Toute la nuit.

Préparation avant l'examen

Pour que les différents capteurs tiennent toute la nuit, la peau, et en particulier le cuir chevelu, doivent être propres et dépourvus de tout produit comme laque, maquillage, vernis à ongles, etc. De façon générale, le patient continue à prendre ses médicaments habituels sans aucun modification, sauf dans certaines situations particulières (exemple: suspicion de narcolepsie).

Risques de l'intervention

Degré d'urgence de ce type d'intervention

Déterminé par le médecin qui aura demandé l'examen.

Fréquence de ce type d'intervention

Les polysomnographies sont réalisées de façon quotidienne dans notre Institution. Cet examen se pratique généralement à l'hôpital, en laboratoire du sommeil, lorsque de nombreux paramètres doivent être enregistrés simultanément. Ceci garanti mieux la qualité de l'enregistrement. Des enregistrements simplifiés sont effectués, dans certaines indications, à domicile. C'est, par exemple, le cas dans certains types d'insomnie.

Contre-indications à l'intervention

Aucune

Effets secondaires de l'intervention

Rares réactions d'irritation cutanée aux électrodes, au gel de contact ou à la colle utilisés pour enregistrer les paramètres.

Risques inhérents à l'intervention

Aucun

Après l'intervention

Soins de suivi après l'intervention (prévention et gestion de la douleur)

Pas de soins particuliers.

Répercussions financières de cette intervention

L'examen est remboursé par la Mutuelle aux environs de 200 €, à raison d'un examen/an. Le remboursement est à charge des Organismes Assureurs Mutuellistes. Si le patient a déjà réalisé un tel examen, même dans un autre établissement ou de façon ambulatoire, au cours des 12 mois précédents, le 2e examen sera à charge du patient (environ 200 €). Lorsque les patients souhaitent séjourner dans des conditions particulières, des suppléments d'honoraires peuvent être demandés.

Refus de l'intervention

En cas de refus de la polysomnographie, le médecin sera dans l'impossibilité de prendre les décisions adéquates concernant les plaintes du patient.