L’unité hospitalière de soins continus (UAO)

L’unité hospitalière comporte 12 lits dédiés aux soins continus et palliatifs. Elle s’adresse aux patients dont la situation médicale ou psychosociale est instable ou trop complexe pour être gérée dans le lieu où ils vivaient jusqu’alors (domicile, résidence service, maison de repos...)

La demande d’admission

La demande d’admission doit émaner du médecin qui a le patient en charge et avoir été discutée avec le malade (ou son représentant). Pour les patients hospitalisés aux Cliniques, elle sera analysée par la liaison palliative. Pour les autres, elle sera traitée par téléphone.
Si le patient est jugé admissible, une visite de l’unité est possible. Elle a lieu sur rendez-vous. L’admission a généralement lieu en semaine et toujours en journée.

Les lieux

L’unité se trouve au niveau 0 du bâtiment Albert 1er et Reine Élisabeth (route 482) et est reliée au bâtiment principal des Cliniques par les niveaux -1 et -2.
Elle dispose de 10 chambres (dont 2 chambres à 2 lits), chacune équipée d’un cabinet de toilette avec douche. On y trouve aussi une salle de séjour, une grande terrasse accessible en lit et une salle de bain avec baignoire et brancard de transfert.
Les lieux sont spacieux et il y fait plus calme que dans un service hospitalier classique.

L’équipe

Les soins sont dispensés par une équipe multidisciplinaire spécialisée en soins palliatifs. Elle est composée de médecins, d’infirmier(e)s et d’aides-soignants(e)s, de psychologues, de kinésithérapeutes, d’une assistante sociale, d’une diététicienne, d’une aumônière catholique, d’une aide-infirmière-administrative, d’une secrétaire, et de bénévoles.

Les traitements et les soins

L’équipe soignante a pour mission de :

  • Soulager la douleur et les autres symptômes ;
  • Offrir au patient et à ses proches un soutien psychologique, social et spirituel ;
  • Préparer un retour à domicile ou vers un autre lieu de vie, chaque fois qu’il est possible.

Elle cherche à s’adapter au rythme de la personne malade et à respecter autant que possible ses espoirs, ses projets, ses valeurs et ses croyances.
Le projet de soins est discuté avec le patient (ou son représentant). Dans la plupart des cas, il se concentre sur le confort et le soulagement des symptômes. Les investigations et les moyens thérapeutiques utilisés seront généralement prescrits dans ce but plutôt que dans celui de prolonger la vie.

Les proches

L’unité accorde de l’importance à l’accueil et au soutien des proches.
Les visites sont libres entre 8h30 et 20h30. Un lit d’appoint est mis à la disposition des personnes qui souhaitent veiller un patient dont l’état de santé s’avère particulièrement préoccupant.
Les enfants en bas âge sont les bienvenus dans le service, à condition qu’ils soient accompagnés d’un adulte. Ils trouveront un coin jeu dans le salon.

La durée de séjour

L’unité accueille les patients pour des périodes allant de quelques jours à plusieurs semaines. Certaines personnes restent hospitalisées jusqu’à la fin de leur vie. D’autres y séjournent le temps nécessaire au contrôle d’un symptôme, à l‘organisation d’un retour à domicile ou d’un transfert vers un autre lieu de vie (ex. maison de repos et de soins).

Les conditions financières

Les frais de séjour sont comparables à ceux d’une hospitalisation classique. Ils sont remboursés au même titre par les mutuelles ou les assurances hospitalisations.

Pour une information : 02 764 22 50 (en semaine entre 8h et 15h30)

Consultez un article du Saint-Luc Magazine sur l'Unité des soins continus et la fin de vie