Service de stomatologie et de chirurgie maxillo-faciale

Distraction osseuse

Procédé

Procédure chirurgicale consistant en la mise en place d'un appareil (interne ou externe) qui permet d'allonger ou créer de l'os de façon "physiologique". Cet appareil a aussi un effet de développement ou de stimulation sur les tissus mous. L'activation de l'appareil, à raison de 1 mm par jour, est réalisée par le patient ou un parent. Une fois que l'on a obtenu le résultat désiré (en moyenne en 15 jours), l'appareil reste en place pendant 4 à 6 semaines pour permettre la consolidation osseuse. Pendant cette période, des contrôles cliniques et radiologiques seront réalisés en général une fois par semaine. Le remboursement de ces appareils n'étant pas totalement pris en charge par l'INAMI, il faut compter sur un supplément d'honoraires dont un devis précis est établi avant ces interventions.

Intervention

Sous anesthésie générale, hospitalisation de 1 à 3 jours.
Incision muqueuse, découverte de la région osseuse qui est fragilisée par une ostéotomie, ce qui permet l'étirement des surfaces ainsi créées, par un appareil fixé par des broches ou des vis de part et d'autre de ce trait d'ostéotomie.

Inconvénients

La douleur peut être importante lors de l'activation de l'appareil; elle est prévenue par la prescription d'anti-douleurs.
L'appareil externe est visible: le patient y sera bien préparé psychologiquement. L'appareil externe peut gêner la position de sommeil.
Cicatrices cutanées si mise en place d'un appareil externe.

Risques possibles

Ils sont liés à l'anesthésie générale et à l'acte chirurgical:

  • hémorragies, très rarement graves;
  • mauvaise fracture des segments osseux;
  • lésions nerveuses qui peuvent être responsables de troubles de sensibilité ou plus rarement de paralysie selon la région et le site opératoire;
  • panne "technique" de l'appareil (casse, déplacement) qui peut nécessiter l'interruption du traitement ou une nouvelle intervention;
  • nécessité de corrections secondaires voire répétition de la distraction en cas de malformations complexes, pour obtenir le résultat le meilleur possible.

Convalescence

La convalescence habituelle est de 2 semaines. Tous les sports (gymnastique y compris) et activités de contacts sont interdits pendant la durée complète du traitement (6-9 semaines). Une activité "calme" est possible les trois dernières semaines.

Recommandations

Les recommandations postopératoires consistent en des soins locaux (désinfection des plaies et des broches), prescription de bains de bouche antiseptiques, d'antibiotiques, d'anti-inflammatoire et d'anti-douleurs. De la kinésithérapie maxillo-faciale est éventuellement prescrite.