Service d'hépato-gastro-entérologie

Présentation

La pratique hépato-gastro-entérologique comporte la prise en charge diagnostique et thérapeutique des patients atteints de problèmes du foie, du tube digestif (œsophage, estomac, intestin grêle, côlon, rectum, anus), des voies biliaires et du pancréas. Nous préconisons une prise en charge globale, si possible ambulatoire. Nous disposons également d'une unité d'hospitalisation pour la prise en charge de maladies sévères, la réalisation de certains bilans ou la surveillance après certaines procédures techniques.

Des discussions pluridisciplinaires entre les différentes spécialités impliquées dans la prise en charge des patients existent dans tous les domaines (oncologie digestive, pathologie hépato-bilio-pancréatique, maladies inflammatoires intestinales, pelvi-périnéologie, transplantation hépatique, alcoologie...). Elles garantissent au patient une qualité de soins optimale grâce à la mise en commun des expériences venant de tous les horizons (chirurgie, radiologie, oncologie radiothérapie, médecine nucléaire, psychiatrie, ...) et la collaboration avec le personnel infirmier et paramédical (assistant-e social-e, diététicien-ne, psychologue…).

Notre service participe également à la formation des jeunes médecins (stagiaires et assistants) et à la formation continuée des médecins spécialistes belges ou étrangers. Outre les médecins « permanents » du service, nous nous sommes entourés de médecins consultants expérimentés dans les différents domaines d’excellence du service.

Enfin, notre service met sur pied ou collabore à de nombreux projets de recherche qu’ils soient simplement descriptifs, mécanistiques ou interventionnels.

Première belge : traiter une tumeur du pancréas sans recourir à la chirurgie
En savoir plus

Activités cliniques

Chaque médecin du service peut être rencontré en consultation. Il est important de préciser au secrétariat le type de problème ou de pathologie vous concernant (foie, oncologie, maladies inflammatoires intestinales, pancréas, estomac, proctologie, troubles fonctionnels ou nutritionnels) afin d’être correctement orienté-e vers le médecin adéquat.

Pour nous aider dans l'élaboration de diagnostics précis, préalables au traitement, il peut être nécessaire de recourir à des examens complémentaires. Notre service possède un équipement complet et l'expérience nécessaire pour effectuer l’ensemble des investigations souhaitées en hépato-gastro-entérologie.

L'endoscopie (du grec 'endo', dedans, et 'scopein', regarder) permet non seulement de visualiser l'intérieur de l'œsophage, de l'estomac, du duodénum, de l'intestin grêle et du côlon, mais également de réaliser des gestes tels que des prélèvements, la résection d'un polype ou même d’une tumeur superficielle, l’arrêt d’une hémorragie ou encore le traitement de certaines affections (diverticules de l’œsophage, achalasie,…). De nombreuses oeso-gastro-duodénoscopies et iléo-coloscopies sont réalisées quotidiennement. Pour les segments moins aisément accessibles du tube digestif, une entéroscopie est possible de même qu’un examen par vidéo-capsule avalée.

Les techniques endoscopiques peuvent être combinées avec d'autres méthodes d'imagerie, comme la radiologie (pour la cholangio-wirsungographie rétrograde) ou l'échographie (échoendoscopie pour une analyse précise de la paroi du tube digestif ou des organes adjacents avec possibilité de ponction ou de mise en place de prothèse).

Un organe peut présenter un aspect morphologique normal, mais ne pas fonctionner correctement. Des tests fonctionnels peuvent être requis comme l’évaluation de la contractilité de l’œsophage ou du sphincter anal (manométrie), des sécrétions au niveau du tube digestif (pH-impédancemétrie), et de la digestion (tests respiratoires…).

Au niveau hépatique, une évaluation de l’élasticité du foie (recherche de fibrose) et de l’atténuation ultrasonore (recherche de stéatose) est possible grâce au Fibroscan. Le cathétérisme des veines sus-hépatiques permet la mesure du gradient de pression sus-hépatique. La réalisation de prélèvements (biopsie) peut être réalisée par voie transcutanée ou transveineuse (transjugulaire).

Liens


Pour aller plus loin

La NASH : un véritable problème de santé publique

La stéatohépatite non-alcoolique, appelée NASH, est une maladie du foie principalement liée à un régime alimentaire trop riche en sucre et en graisse ainsi qu’au manque d’exercice physique. Maladie dite « silencieuse », la NASH ne présente pas de symptôme particulier aux stades précoces. Elle peut toutefois entraîner des complications sévères : cirrhose, cancer du foie, infarctus du myocarde, AVC, etc.

Vidéo sur la chaine Youtube des Cliniques universitaires Saint-Luc

Coloscopie : examen express du côlon

Pour dépister le cancer colorectal, le moyen le plus sûr reste la coloscopie. Au sein du Service de gastro-entérologie, l’examen du côlon est réalisé en un peu moins d’une demi-heure. Trente minutes qui peuvent vous sauver la vie !

Article paru dans le Saint-Luc Magazine n°19 (février - mars 2012)

Examiner l'intestin grâce à... une vidéo-capsule !

Examiner les quelque six mètres d’intestin d’un patient en une bouchée? C’est ce que propose le Service de gastro-entérologie de Saint-Luc grâce à ses vidéo-capsules. Avalez, digérez... C’est dans la boîte !

Article paru dans le Saint-Luc Magazine n°19 (février - mars 2012)

Traiter une tumeur sans avoir recours à la chirurgie

En juin 2018, l’équipe du Service d’hépato-gastroentérologie a traité une tumeur pancréatique par voie endoscopique via un système de radiofréquence. Utilisée pour la première fois en Belgique pour ce type de tumeur, la technique a permis d’éviter le recours à une chirurgie lourde. Cette pratique pourrait apporter de nouvelles perspectives dans le traitement des tumeurs cancéreuses du pancréas.

Article paru dans le Saint-Luc Mag n°3 (Décembre 2018)