Institut Albert Ier et Reine Elisabeth (IAE)

Les unités de réadaptation neuro-locomotrice UA1 et UA2

Elle sont situées respectivement au niveau - 1 ( UA1 ) et niveau – 2 ( UA2 ) des Cliniques universitaires Saint-Luc

Pour un contact dans l'unité de soins

UA1: 02 764 22 63
UA2: 02 764 22 73

Structure

Chacune de ces unités est constituée de 28 lits d’hospitalisation au sein du Service de Médecine physique et réadaptation. Les chambres de ces unités sont à 1 ou 2 lits ; toutes sont équipées d’une salle de bain avec douche et accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Projet médical

Selon l’OMS, l’objectif de la réadaptation est de permettre au patient de retrouver la place qui lui convient le mieux dans la société, de lui conserver cette place.

Pour réaliser cet objectif, ces unités accueillent des patients en perte d’autonomie suite à des déficiences neurologiques, ostéo-articulaires ou cardio-vasculaires secondaires à une pathologie récente ayant bénéficié d’un traitement médical ou chirurgical.

Selon l’avis du médecin de réadaptation, cette perte d’autonomie empêche un retour au domicile et est estimée potentiellement réversible par un séjour hospitalier en réadaptation.

D’autres critères – non exhaustifs - sont également pris en compte lors de l’évaluation préalable à chaque admission :

  • la capacité tant physique que cognitive ainsi que la volonté du patient à participer activement au programme intensif multidisciplinaire de réadaptation
  • la nécessité pour le patient d’une hospitalisation au sein des Cliniques en raison d’un traitement complémentaire comme la dialyse ou la radiothérapie
  • le lieu de résidence du patient

Le transfert du patient vers ces unités de réadaptation est demandé par le médecin hospitalier en charge du patient ou fait suite à une consultation en Médecine physique et réadaptation. La décision du transfert est prise par le médecin de Médecine physique et réadaptation.

Equipe pluridisciplinaire

  • Encadrement médical et infirmier:
    • UA1
      • Pr Thierry Lejeune, chef de service de Médecine physique et réadaptation
      • Dr Delphine Guében, spécialiste en Médecine physique et réadaptation
      • Un(e) médecin assistant(e) MACCS en Médecine physique et réadaptation
      • Dr Denis van der Vaeren, médecin attaché
      • Mme Bernadette Theys, infirmière-chef
    • UA2
      • Dr Jean-Marie Vanmarsenille, spécialiste en Médecine physique et réadaptation
      • Un(e) médecin assistant(e) MACCS en Médecine physique et réadaptation
      • Dr Claire Vanderhofstadt, médecin attaché
      • Mme Colette Machan, infirmière-chef
  • Assistante sociale, kinésithérapeutes et ergothérapeutes, logopèdes, diététiciennes, neuro-psychologues et psychologue
  • Bénévoles : le bénévolat, en lien avec le volontariat des Cliniques universitaires Saint-Luc est organisé en collaboration avec l'Association belge de l'Ordre de Malte

Limites à l'admission

Les hospitalisations en réadaptation ne se consacrent pas à:

  • des séjours de convalescence
  • des séjours motivés par des raisons sociales
  • des pathologies neuro-locomotrices anciennes et séquellaires
  • des patients en incapacité de participer au programme intensif de revalidation du fait de polypathologies, d'un état général non stabilisé ou de troubles cognitifs chroniques.

Durée de séjour

La durée de séjour est fixée par les médecins de chaque unité en concertation avec l’équipe pluridisciplinaire