Saint-Luc s’engage pour le développement durable

Notre ambition

En tant qu’hôpital académique de pointe, nous visons l’excellence dans l’ensemble de nos missions. Innovants par nature, nous sommes en permanence en recherche active de nouvelles solutions permettant de réduire l’impact de certaines pratiques médicales sur l’environnement tout en préservant la qualité et la sécurité des soins offerts aux patients, notre priorité numéro un.

Nous déclinons cet engagement dans des actions concrètes pour lesquelles nous avons été récompensés : Saint-Luc est couronné du label entreprise écodynamique de la région de Bruxelles-Capitale depuis décembre 2021 et nous visons l’obtention de la deuxième étoile pour fin 2023. 

Notre ambition dépasse toutefois le cadre de cette reconnaissance: d’une part, nous saisissons l’opportunité offerte par la reconstruction de l’hôpital et d’autre part, nous agissons activement sur un certain nombre de leviers environnementaux :

  • de par son impact significatif sur l’environnement, notre programme de rénovation/reconstruction constitue la pierre angulaire de notre ambition. La dimension environnementale est prise en compte à chaque décision-clé, et ce malgré la complexité du projet et l’impact financier de celui-ci. Tant les pratiques de construction durant le chantier que les paramètres techniques des bâtiments construits ou rénovés sont passés au scanner de la gestion environnementale ;
  • nous avons défini une série de leviers qui constituent désormais des priorités pour les prochaines années. Nous visons par exemple une réduction de notre consommation énergétique de x % et l’utilisation d’un maximum d’énergies renouvelables. Des actions sont prises pour diminuer la consommation d’eau ; le personnel est encouragé à privilégier la mobilité douce ou partagée pour se rendre au travail ; et ce n’est qu’un début ! La gestion des déchets fait, elle aussi, l’objet d’optimisations tous azimuts, qu’il s’agisse de diminuer la quantité de déchets produits ou d’augmenter les filières de tri.

Mobilité : nos actions, aujourd’hui et demain

  • Les Cliniques universitaires Saint-Luc ont entamé plusieurs actions pour encourager l’utilisation de modes alternatifs et se sont engagées dans une véritable réflexion en termes de développement durable (sous une approche systémique qui place l’humain au centre de sa stratégie et qui pousse le raisonnement bien au-delà du soin).

 

  • Citons, à cet égard :
    • La création d’un box pour 150 vélos dans le parking du personnel avec la mise à disposition, à titre gratuit, de prises pour le chargement sur place ;
    • A terme, extension du box vélos sur 7 emplacements de voiture pour pouvoir ranger 47 vélos supplémentaires ;
    • La mise en place de 22 prises de recharge pour véhicules électriques pour le personnel avec la volonté d’augmenter ce nombre prochainement ;
    • En guise d’illustration, la mise à disposition de ces zones de recharge auront permis, rien que pour la période janvier à août 2021, d’éviter la consommation de 425 litres de carburants fossiles et l’émission de 1,087 tonne de CO2, 70g de particules, 1 Kg d’hydrocarbures et NOx, 4 Kg de monoxyde de carbone. C’est soit l’équivalent de plus de 6.200 km qui n’auront pas été pratiqués par des véhicules thermiques.

 

  • L’intervention des Cliniques universitaires Saint-Luc dans les frais :
    • De déplacement en vélo ;
    • D’abonnement de transports publics (intégralement pour la SNCB, partiellement (80%) pour la STIB, Tec et De Lijn) ;
    • Le lancement d’un projet pilote, lancé en 2019, visant la mise à disposition d’une flotte de 30 vélos électriques pour le personnel des Cliniques (plus d'infos ici : https://www.youtube.com/watch?v=FZp0k3HLcMc )

 

  • A venir / en cours de réflexion :
    • Réflexion sur la politique de leasing de véhicules vis-à-vis du personnel afin de l'encourager à opter pour des véhicules plus petits et moins polluants tout en leur permettant d’utiliser le reste de l’enveloppe pour l’achat d’un vélo ;
    • Plus que l’encourager, nous voulons organiser et simplifier le covoiturage de notre personnel.

 

  • Enfin, rappelons que le programme de (re)construction de l’hôpital, qui inclut la reconstruction de notre tour d’hospitalisation, a pour ambition de (ré)intégrer parfaitement l’hôpital académique dans le tissu urbain via le campus de l’UCLouvain et le métro Alma.

 

  • Dans ce cadre, outre une circulation apaisée et la présence d’espaces de végétalisation tout autour des Cliniques, il y a une réelle volonté :
    • d’optimiser les flux intérieurs et extérieurs ;
    • de réduire la consommation d’énergie ;
    • d’améliorer la mobilité autour des Cliniques universitaires Saint-Luc, en particulier via la création d’un pôle multimodal intégré dans une vision de mobilité douce et dans lequel les navettes autonomes auraient toute leur légitimité. C’est un changement emblématique dans le cadre du projet de reconstruction de l’hôpital. Nous n’allons plus tourner le dos au campus et à la ville comme c’est le cas actuellement ; notre entrée principale et l’ensemble des flux seront orientés vers la ville et le campus de l’UCLouvain et toutes les facilités de transport qui y convergent.

 

Saint-Luc, entreprise Ecodynamique

  • Les Cliniques universitaires Saint-Luc ont reçu une étoile du Label Entreprise Ecodynamique. Décernée par Bruxelles Environnement, cette étoile signifie que Saint-Luc remplit des critères spécifiques en termes d’écogestion et fait partie de ceux qui font bouger les choses à Bruxelles en matière environnementale.

  • Le Label Entreprise Ecodynamique récompense et encourage spécifiquement les entreprises, associations et institutions bruxelloises qui agissent pour réduire l'impact de leur activité sur l’environnement. Les CUSL constituent la seule institution hospitalière bruxelloise à obtenir une telle distinction dans le cadre du Label Entreprise Ecodynamique.

  • Chaque bonne pratique mesurée est associée à un domaine précis (achats durables, déchets, eau, énergie, espaces verts et biodiversité, mobilité). En tout, plus de 100 bonnes pratiques ont été mises en place aux Cliniques et 60 ont été vérifiées dans le cadre d’un audit de Bruxelles Environnement.

 

Hôpital 2025 : un programme de reconstruction durable

Les ambitions de développement durable se retrouvent également dans le projet de reconstruction de l'hôpital. Elles s'articulent autour des 5 thématiques suivantes :

  1. Performance énergétique
    • PEB -15%
    • Recherche d'une alternative au réseau de chaleur urbain actuellement utilisé, à l’horizon 2040
    • Développement de solutions constructives et techniques et des équipements de production d’énergie primaire efficace pour y parvenir
  2. Gestion de l’eau
    • Réduction de la consommation de l’eau
    • Traitement des eaux usées médicalisées
    • Séparation eaux de pluie et eaux usées issues du socle
  3. Confort (thermique et qualité de l’air) et réduction des besoins
    • Isolation des parois
    • Possibilité de ventilation naturelle dans les chambres d’hospitalisation
    • Choix des matériaux
  4. Economie circulaire et matérialité
    • Inventaire pré-démolition
    • Optimiser les possibilités de démontage des façades
    • Passeport matériaux
  5. Aménagement des abords, biodiversité, confort extérieur et mobilité
    • Végétalisation du site
    • Etude de vent et prise en compte des enseignements dans des solutions architecturales
    • Casier et douche pour les cyclistes, bornes de recharge pour les voitures, système de covoiturage

 

Saint-Luc, en partenariat avec Health Care Without Harm

  • HCWH Europe coordonne un nouveau projet : Greening the Brussels healthcare sector. Le projet a pour but de :
    • renforcer les connaissances et les capacités des travailleurs de la santé sur des sujets tels que le changement climatique, l'économie circulaire et l'alimentation durable.
    • travailler avec cinq hôpitaux pilotes pour les soutenir dans l'élaboration de plans d'action de développement durable.
  • Infos sur HCWH : https://noharm-europe.org/issues/europe/project-greening-brussels-healthcare-sector

 


Autres initiatives concrètes au niveau de la vie quotidienne du personnel et des patients  :

  • Déchets : tri PMC, papier, carton, biomasse
  • Suppression de la vaisselle en plastique à usage unique : bâtonnet agitateur, assiettes plastique, raviers à frites, tasses à café
  • Bols à potage et bols à salade (lavable ou carton)
  • Petites cuillers en métal pour les patients et au resto du personnel
  • Suppression de tous les couverts et gobelets en plastiques dans les unités de soins
  • Diminution du gaspillage alimentaire au niveau de la cuisine
  • 110 fontaines à eau (pour personnel et visiteurs)
  • « Jeudis Veggie » (patients, personnel), produits bio disponibles au resto du personnel (yaourts, fruit, boissons), produits locaux.
  • Attention particulière aux produits utilisés & achetés : papier toilette, essuie mains, produits d’entretien…