Service de médecine physique et réadaptation

La médecine physique et de réadaptation doit son nom aux techniques (courants électriques, ondes magnétiques...) sur lesquels ses traitements étaient principalement basés par le passé. A cette époque, la spécialité était également dénommée Physiothérapie. Depuis lors, elle a considérablement évolué et étendu son champ de compétences. De manière générale, cette spécialité prend en charge le diagnostic et le traitement des pathologies du système locomoteur. Citons comme exemple, les pathologies vertébrales (cervicalgie, lombalgie, sciatique...), la médecine de la douleur, la médecine du sport et la réadaptation des accidents vasculaires cérébraux, des polytraumatismes et des lésions médullaires (paraplégie).

Rééducation et réadaptation occupent une place cruciale dans l'approche thérapeutique de chacune de ces orientations et constituent donc le champ d'action privilégié du spécialiste en médecine physique et réadaptation. De plus, nous sommes impliqués dans différents centres et ou groupements d'activités cliniques pluridisciplinaires au sein-même des Cliniques universitaires Saint-Luc :

En savoir plus sur les activités physiques pendant et après les traitements du cancer du sein.
Document à télécharger.

En savoir plus sur le projet Cap sur le sport :
des activités sportives adaptées aux personnes en situation de handicap

Un service flambant neuf

Le nouveau Service de médecine physique et réadaptation, inauguré en juin 2018, est désormais installé sur un plateau de près de 2700m². Il a été conçu et organisé de manière fonctionnelle, conformément aux pratiques cliniques actuelles :
- les kinésithérapeutes et ergothérapeutes sont regroupés dans une grande zone de rééducation bénéficiant de lumière naturelle ;
- la piscine est plus grande afin d’accueillir des groupes de patients. Son fond mobile permet d’adapter la profondeur à l’âge des patients ;
- les enfants sont accueillis dans une zone spécialement dédiée à la réadaptation pédiatrique.

Nos missions

La mission du spécialiste en médecine physique est de concevoir et de superviser les programmes de rééducation et de réadaptation, tout particulièrement chez les patients victimes d'accidents ou de maladie graves qui nécessitent une prise en charge pluridisciplinaire. Celle-ci implique différentes disciplines (kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologue, infirmier, assistant social, logopède, prothésiste...) et nécessite la collaboration avec d'autres services (Orthopédie, neurologie, ...).

L'objectif du programme de réadaptation consiste à minimiser les conséquences de l'accident ou de la maladie tant sur le plan fonctionnel et physique que psychologique et social. La réadaptation aura donc pour but de remettre le patient à la place qui lui convient le mieux dans la société ou/et à lui conserver cette place. Suivant l'importance des incapacités, les patients seront pris en charge en hospitalisation à l'Institut Albert Ie et Reine Elisabeth (IAE) ou en ambulatoire.

Examens médico-techniques et évaluations

Le spécialiste en médecine physique réalise divers examens médico-techniques comme électromyographies (EMG), mesure des vitesses de conduction nerveuses périphériques, potentiels évoqués ou encore évaluation quantitative de la sensibilité... Le service dispose également d'un laboratoire d'analyse de la marche et d'évaluation fonctionnelle du membre supérieur.

Pour aller plus loin

La réadaptation : un projet qui tient la route !

Loin de la simple convalescence, la réadaptation d’un patient est un véritable projet médical et paramédical multidisciplinaire. Rencontre avec le Pr Thierry Lejeune, chef du Service de médecine physique et réadaptation de Saint-Luc.

Article paru dans le Saint-Luc Magazine n°23 (décembre 2012 - janvier 2013)

Vite prendre en charge la scoliose

La scoliose idiopathique est une pathologie de la croissance qu’il convient de prendre rapidement en charge pour éviter des conséquences à long terme pour l’enfant.

Article paru dans la Luc@rne n°23 (novembre 2017)

Ergothérapie : réapprendre le quotidien

Une maladie ou un accident peuvent être à l’origine de séquelles handicapantes au quotidien. Les patients dans cette situation peuvent compter sur les ergothérapeutes qui les aident à récupérer tout ou partie de leurs capacités. Zoom sur une profession très... praticopratique !

Article paru dans le Saint-Luc Magazine n°23 (décembre 2012 - janvier 2013)

Quand le sport fait mal

La médecine du sport traite et tente de prévenir toutes les lésions consécutives à un exercice physique. Coup de projecteur sur un service à multiples facettes...

Article paru dans le Saint-Luc Magazine n°9 (juin - juillet 2010)

La rééducation de la main

Après un traumatisme de la main, sa motricité est bien souvent atteinte. Un passage auprès de l’équipe de rééducation de la main est alors indispensable.

Article paru dans le Saint-Luc Magazine n°6 (décembre 2009 - janvier 2010)